Animations : manifestations diverses de l’athlétisme telles que définies dans les Règlements Généraux, hormis les compétitions de marche nordique, ne comportant ni chronométrage, ni classement ou podium établi en fonction de la plus grande vitesse réalisée ou d'une vitesse moyenne imposée, réalisées uniquement dans un but promotionnel.

Compétitions : manifestations faisant l’objet d’un chronométrage, ou d’un classement soit en fonction de la plus grande vitesse réalisée, soit d'une moyenne imposée, ou imposant des points de rassemblement ou de contrôle selon un horaire fixé à l'avance (article R. 331-6 du code du sport).

Courses sur route : manifestations pédestres se déroulant principalement sur routes goudronnées ou, à défaut, sur sol dur et homogène (pistes cyclables, chemins piétons). Sauf pour le départ et l’arrivée qui peuvent avoir lieu dans un stade, les terrains meubles et gazonnés ne doivent pas être utilisés ; une tolérance peut être accordée pour des très courts passages isolés. Ces courses peuvent emprunter tout ou partie des voies du domaine public ou ouvertes à la circulation publique. Les passages pavés sont à éviter, sauf s'ils sont recouverts d'un revêtement permettant d'éviter tout risque d'accident corporel (par exemple moquette sur sable). De même, seront à éviter toutes portions comportant un revêtement pouvant devenir glissant en cas d'humidité atmosphérique. Les fortes dénivellations sont à éviter, ainsi que les dénivellations importantes après le 30ème kilomètre. Il est conseillé d'établir un parcours dont la plus grande partie sera à l'abri du soleil au moment de la course.

Cross-country : manifestations pédestres se déroulant totalement en terrain naturel, avec obstacles. De très courts passages sur sol dur sont tolérés sous réserve de les recouvrir d’un revêtement solidement fixé, autorisant l’utilisation des chaussures à pointe sans risque (moquette par exemple). Les dénivelés doivent être limités en amplitude, de fortes dénivellations de courte longueur sont admises (par exemple, franchissement d’une butte).

Pour les différentes distances par catégorie et par type de championnat, se reporter au chapitre III aux règles techniques § 2.3.

Courses en montagne : manifestations pédestres se déroulant principalement en dehors des routes, sur itinéraire balisé, en terrain montagneux, avec de fortes dénivellations, en montée ou en montée-descente en présentant : 

  • un minimum de 500 m de montée,
  • 300 m de dénivelé minimum, 
  • 20% maximum de route goudronnée.

Le parcours ne doit pas présenter de passage rocheux nécessitant l'utilisation des mains, ni de portion au sol très instable (éboulis), ni de passage neigeux ; 

On distingue : 
- les courses en montée (principalement en montée) ; 
- les courses en montée-descente (départ et arrivée sensiblement à la même altitude).

Courses à obstacles : Manifestation à prédominance pédestre organisée en milieu naturel ou en milieu urbain comprenant des obstacles avec un départ et une arrivée.

Courses en nature : manifestations pédestres se déroulant principalement en dehors des routes (30 % de la distance sur route goudronnée) sans utilisation de matériel alpin, ni de technique alpine, sur itinéraire matérialisé (excluant l'utilisation de la boussole).

On distingue : 
- les « Trails Découverte» : distance inférieure à 21 km ; 
- les « Trails courts » : distance supérieure ou égale à 21 km et inférieure à 42 km ; 
- les « Trails » : distance supérieure ou égale à 42km et inférieure à 80 km ; 
- les « Ultra-Trails » : distance supérieure ou égale à 80 km.

Kilomètre vertical : course de montagne se déroulant sur un dénivelé de 1000 mètres plus ou moins 15%, selon le plus court chemin possible, sur une distance de 5,5 km maximum.

Marche athlétique sur route : manifestations pédestres à style codifié. Elles peuvent se dérouler sur stade ou sur route.

Marche nordique Compétition : manifestations pédestres à style codifié et utilisation de bâtons. Elles peuvent se dérouler sur route bitumée  (-de 10%) et  sur terrain naturel. 

On distingue : 
- la marche nordique compétition nature (circuit point à point ou grandes boucles) ; 
- la marche nordique Compétition « découverte » : distance inférieure à 21 km ; 
- la marche nordique compétition « long » : distance supérieure ou égale à 21 km et inférieure ou égale à 42 km ; 
- la marche nordique compétition « ultra » : distance supérieure à 42 km ; 
- la marche nordique compétition sur circuit (boucle de 2,5 km à 3,5 km) sur une distance de 9 à 15 km. 

Marathon : course sur route de 42,195 km.

Semi-Marathon : course sur route de 21,100 km (21,097 km pour les courses sous l'autorité de l’IAAF).

Relais : manifestations pédestres se déroulant en continu (c'est à dire sans interruption) par des équipes comportant plusieurs membres. Le nombre de relayeurs est libre.

Ekiden : relais sur route sur la distance du marathon, par des équipes de 6 membres sur des distances successives de 5, 10, 5, 10, 5 et 7,195 km.

Courses par étapes : manifestations pédestres se déroulant en plusieurs séquences distinctes, sur un ou plusieurs jours, comportant au minimum deux départs à heure fixe et disputées individuellement ou par équipes.

Courses contre la montre : manifestations pédestres dans lesquelles les concurrents partent les uns après les autres, à intervalles réguliers ; le classement est réalisé en fonction du temps réalisé par chaque concurrent.

Départs par vagues : manifestations pédestres dans lesquelles le départ est donné en plusieurs groupes de concurrents, déterminés en fonction de critères fixés par l'organisateur. Le classement est établi en fonction du temps réalisé par chacun des concurrents.
 

Background